Ripple en Bourse : démêlés judiciaires avec la SEC │ Décidément, Ripple étonne avec ses ambitions jugées démesurées, au moment où la Securities and Exchange Commission (SEC) continue de livrer bataille avec elle devant la Justice US. Eh oui ! La firme émettrice du jeton XRP souhaiterait être cotée en Bourse dans un avenir relativement proche. Cependant, a-t-elle vraiment la possibilité de concrétiser ce projet ambitieux ? Rien n’est moins sûr compte tenu de la situation actuelle.

Un projet vu d’un bon œil par le SBI Group…

Rappelons que le SBI (Strategic Business Innovator) Group rassemble de nombreuses compagnies de services financiers et est basé dans la capitale du Japon. Il possède également des actions dans l’entreprise qui émet des XRP. D’après les informations rapportées par Coin Telegraph, son CEO Yoshitaka Kitao a partagé son avis sur la société Ripple Labs.

Devant l’enthousiasme du CEO et du Président Exécutif de Ripple, qui veulent introduire leur société en Bourse, Kitao ose espérer que cette initiative sera couronnée de succès.

… mais les obstacles sont encore nombreux

Actuellement, Ripple est en train de battre de l’aile, puisque la SEC a décidé de la poursuivre en Justice depuis décembre 2020. En effet, la compagnie est pointée du doigt suite à une vente de XRP non enregistrée pour une valeur d’1,3 million de dollars. Devant cette accusation, elle défend bec et ongles que le XRP est une monnaie et non une valeur mobilière, jusqu’à ce jour.

Lire aussi : Comment Ripple envisage 2021

Mais ce n’est pas le seul souci auquel Ripple est confrontée. En effet, les poursuites judiciaires engagées par la SEC ont porté préjudice à plusieurs investisseurs. Ces derniers ont donc réagi, en faisant un recours collectif mené par Bradley Sostack. Leur plainte vient appuyer celle du régulateur financier. Ces derniers sont effectivement mécontents, car Ripple aurait violé les lois des États-Unis concernant les valeurs mobilières.

Quoi qu’il en soit, Ripple essaie de remonter la pente à travers son University Blockchain Research Initiative (UBRI). L’accueil de trois établissements supplémentaires parmi ses adhérents prouve sa volonté de démocratiser les technologies blockchains. Derrière ce projet, la compagnie de Carlinghouse souhaite certainement relancer ses activités et attirer de nouveaux investisseurs. Mais pour connaître un succès, il faudra qu’elle se focalise sérieusement sur l’aspect technique du programme.

Le chemin semble encore long pour Ripple en raison des démêlés judiciaires à l’issue incertaine, contre la SEC et ses investisseurs mécontents. Son entrée en Bourse, si elle se réalise, ne garantit pas encore qu’elle reviendra indemne sur la scène crypto. En tout cas, l’optimisme dont fait preuve le SBI Group, un de ses principaux actionnaires, reste un élément favorable pour la cotation boursière. Il reste à observer l’évolution de la situation pour être fixé sur le déroulement des prochains événements.