Ripple a noué des partenariats avec trois nouvelles universités de tout premier rang, afin d’étendre son projet d’accélérateur de blockchain connu sous le nom de « University Blockchain Research Initiative » (UBRI).           

Ainsi, l’université de New York Abu Dhabi, l’université de Cape Town, en Afrique du Sud, et l’université de Reykjavik, en Islande, ont rejoint la liste des partenaires universitaires de la société Ripple. Il convient de noter que ces établissements d’enseignement sont issus de trois différents continents.     

Lire aussi : Les ambitions de Ripple (XRP) en Bourse : entravées par les démêlés judiciaires avec la SEC ?

Grâce au financement UBRI de Ripple, ces universités partenaires seront en mesure de mener des recherches, de tenir des conférences et de promouvoir des initiatives axées sur la blockchain auprès de leurs étudiants.   

Ce partenariat a pour but de faire la promotion de la recherche et de stimuler l’innovation dans les domaines de la blockchain et des paiements numériques.

Ainsi, cette nouvelle édition fait partie des partenariats aux côtés de 35 autres universités mondiales qui coopèrent dans le cadre de la recherche sur la blockchain. 

L’UBRI a été formée en 2018 dans le but de fournir des ressources financières et techniques complètes aux universités partenaires et de travailler en collaboration avec les étudiants et le corps enseignant pour les travaux de recherche.

Parmi les principales universités qui sont partenaires de Ripple, on peut citer l’Université du Michigan, l’Université Cornell et l’Université Duke.

Les programmes d’études de nouveaux partenaires de Ripple

Université de Cape Town

L’université de Cape Town, qui est le premier partenaire africain de l’UBRI, élaborera le programme de master et de doctorat portant sur le secteur des technologies financières. Les cours comprendront une formation sur les protocoles de paiement et les technologies telles que Blockchain. Les étudiants de la Faculté d’économie effectueront des recherches sur des problématiques telles que l’inclusion financière, la sécurisation des identités numériques et la Central Bank Digital Currency (CBDC).

L’université New York Abu Dhabi

En tant que première université partenaire de l’UBRI aux Émirats arabes unis, l’université New York Abu Dhabi proposera aux étudiants en sciences sociales des formations portant sur les nouvelles utilisations des actifs numériques, comme par exemple « FinTech Innovation : Regulation, Technology and Finance » et « Cryptocurrency Economics ». L’université se joindra à d’autres universités partenaires pour soutenir la recherche sur la CBDC. 

La société Ripple fera également partie du programme Corporate Sprint Accelerator de startAD. 

L’université de Reykjavik

En partenariat avec l’UBRI, l’université de Reykjavik en Islande travaillera sur un nouveau marché vertical utilisant la recherche sur les blockchains et les technologies financières. Dans le cadre de ce partenariat avec l’UBRI, le doyen de l’école de technologie de l’université de Reykjavik, a déclaré : « Ce partenariat avec Ripple UBRI nous aidera à étendre notre champ d’expérimentation avec les modèles que notre institut recherche en utilisant le réseau mondial et la plateforme professionnelle de Ripple. » 

Pour finir, l’Université de Reykjavik est disposée à collaborer avec l’entité islandaise de Ripple, le centre d’ingénierie de Ripple, pour attirer des talents de la région.