Le directeur technique de Ripple Labs, David Schwartz, a conseillé par le biais d’un tweet de vendre une partie de leurs crypto-monnaies, car il estime que ceux qui sont très exposés dans le secteur des crypto-monnaies devraient envisager de prendre une partie des bénéfices réalisés jusqu’à présent.

« Ce sera probablement mon tweet le moins populaire de tous les temps, mais si vous avez des quantités de crypto-monnaies qui changent la vie, prenez le temps d’envisager sérieusement d’en vendre certaines pour réduire votre risque et votre exposition. Il ne s’agit pas d’un type de prédiction sur ce que fera le marché. »

David Schwartz : un investisseur prudent

C’est un tweet bien curieux de la part du directeur technique de Ripple, qui se produit alors que le XRP a explosé à la hausse ces derniers jours, pour atteindre des sommets qu’il n’avait plus atteint depuis 2018. Toutefois, David Schwartz se veut prudent en conseillant aux investisseurs de réévaluer leur positionnement. Le tweet a été perçu comme un avertissement contre une éventuelle chute du cours du XRP.

Lire aussi : Procès contre Ripple

Cependant, Le directeur technique a ajouté que son message ne devrait pas être considéré comme une prédiction de ce à quoi s’attendre sur le marché de la crypto-monnaie. Il a également précisé qu’il faisait référence aux crypto-monnaies en général, et non au XRP.

D’ailleurs, il a déclaré l’année dernière qu’il aurait investi dans XRP même s’il n’avait pas été impliqué dans le développement de Ripple.

Auparavant, Schwartz a admis avoir vendu un grand nombre d’éthers avant la course haussière du marché en 2017, ce qu’il a regretté plus tard. Il prévoyait d’acheter des ETH lorsque leur taux baissait, mais cela ne s’est jamais produit. Le dernier tweet de Schwartz appelant à une prise de profit dans les investissements en crypto-monnaie contredit ses déclarations précédentes.

L’affaire Ripple-SEC : Ripple remporte une nouvelle victoire

Il convient de noter que ce tweet est intervenu au milieu du procès de Ripple contre la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis. À la fin de 2020, le régulateur a accusé la société et sa direction d’avoir mené une ICO non enregistrée d’un montant de 1,3 milliard de dollars. La SEC affirme que XRP est un contrat d’investissement, pas une monnaie virtuelle, et que le bitcoin et l’éther ne sont pas pris en compte par le département en tant que titres soumis à enregistrement. Ripple espère que le régulateur traitera le XRP par analogie avec ces crypto-monnaies, ce qui déterminera le sort de nombreux altcoins.

Ce mois-ci, par ordonnance du tribunal, Ripple a eu accès à certains documents internes de la SEC, dans lesquels le régulateur clarifie dans quels cas les actifs cryptographiques peuvent être considérés comme des titres. En outre, il y a quelques jours, le tribunal a rejeté la requête de la SEC visant à obtenir des données financières auprès des dirigeants de Ripple. Cela laisse espérer une issue favorable à Ripple, mais le procès n’est pas encore terminé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici