En Juin 2019, MoneyGram, la deuxième plus grande société mondiale de transfert d’argent, avait annoncé en grande pompe, une nouvelle qui allait certainement changer le cours de son histoire.

Elle avait en effet initié des transactions sur la plateforme Blockchain XRapid de Ripple (XRP). Cela marquait le début d’une fructueuse association. Cependant, l’aventure n’aura duré que quelques mois. MoneyGram a pris ses distances avec Ripple. Et pour cause ? Si vous êtes un adepte de cryptomonnaie et d’actifs numériques, cet article ne manquera pas de vous intéresser.

Une décision qui fait suite à la mise en examen de Ripple

La Securities and Exchange Commission (SEC) des USA a assigné en justice Ripple. Aux Etats-Unis, la SEC n’est rien d’autre que l’organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers. C’est en quelque sorte le gendarme de la bourse.

La SEC reprochait à Ripple d’avoir vendu des titres non enregistrés d’une valeur de 1,38 milliard de dollars via le XRP. Le PDG de Ripple a beau se défendre, objectant que la SEC était dans une parfaite illégalité, à l’annonce de ce procès imminent, le cours du XRP s’est effondré et les delistings ont commencé sur certaines plateformes.

Face à un procès incertain qui risque de s’étaler sur une longue période, MoneyGram a pris la décision de se démarquer de Ripple.

Une suspension de Ripple motivée par le principe de précaution

La première action menée par MoneyGram a été d’abord de racheter 15% de la participation de Ripple dans sa société. Par la suite, il a tenu à lever toute équivoque sur la nature des relations contractuelles qui le lient à Ripple pour ne pas subir les effets collatéraux de ses démêlés avec la justice.

Lire aussi : Procès contre Ripple

Elle a d’ailleurs fait connaitre à l’opinion publique qu’elle n’utilise pas la plateforme ODL ou RippleNet pour les transferts directs de fonds de ses clients. En matière d’opérations de change, MoneyGram a tenu également à faire savoir qu’elle ne dépend pas non plus de la plateforme Ripple. Excellent moyen pour lui de ne pas s’attirer la foudre du régulateur américain.

Par ailleurs, à sa suite, d’autres partenaires de Ripple se sont également distancés de lui. Parmi ces exchanges, on peut citer Intermex et Bitwise Asset Management.

En outre, MoneyGram est allé plus loin. A cause de l’incertitude judiciaire en rapport avec le litige en cours avec la SEC, l’entreprise a également suspendu le trading sur la plateforme de Ripple.

Ripple-MoneyGram : Une alliance définitivement rompue ?

Ripple affiche son optimisme quant à l’issue du procès dans lequel il est mis en cause. Il n’est pas moins convaincu que l’alliance avec MoneyGram n’est pas perdue.

Quant au DG de MoneyGram, il affirme également que le partenariat avec Ripple n’est pas pour l’instant remis en question.

Cependant, certaines sources affirment que ce partenariat MoneyGram-Ripple parait plus profitable au premier qu’au second. En effet, après la signature du contrat, les actions de MoneyGram se sont négociées à environ 2,78 dollars, contrairement à la période précontractuelle où elles s’achetaient à 1,45 dollar.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici