Il est important de se soucier de cette nouvelle entente entre l’une des plus grandes entreprises de cryptomonnaies en terme de capitalisation et un acteur majeur de l’énergie verte. Les cryptomonnaies et, a fortiori, les méthodes d’exploitation de ces dernières par le minage, engendrent des coûts écologiques considérables. Cela, Ken Weber, responsable de l’impact social de Ripple en a pris conscience et, plutôt que de se contenter de petites mesures, aura préféré prendre le taureau par les cornes. Ce qui, alors, amena l’entreprise à une entente avec Nelnet.

Les spécificités de l’entreprise Nelnet

Nelnet, ou encore Nelnet Renewable Energy est une entreprise américaine spécialisée dans l’installation d’équipements pour accéder aux énergies renouvelables. Dès lors où une entreprise ou même une structure se rapportant à l’État cherche des sources en énergie sans impact carbone, tous font appel à Nelnet.

Lire aussi : Les arguments de Ripple devant la SEC inspirent l’Australie

L’entreprise se sera spécialisée dans l’approvisionnement en énergies vertes, que ce soit à usage domestique ou bien professionnel. Quand une entreprise fait appel à Nelnet, c’est afin de réduire considérablement ses coûts en énergie d’une part, mais aussi, de diminuer son empreinte carbone dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique.

Il ne faut pas s’étonner de voir compter Nelnet parmi les partenaires énergétiques de la transition écologique qui s’annonce aux États-Unis.

L’impact du partenariat Ripple Nelnet

C’est plus qu’une entente qui lie Ripple et Nelnet à ce jour. Leur partenariat ne s’en tient pas à une première approche frivole. Ripple tient à se donner les moyens de ses ambitions et aura par conséquent investi la somme de 44 millions de dollars pour s’approvisionner en énergies vertes. Cette somme servira alors à garnir ses installations en panneaux solaires de sorte à garantir que le minage de cryptomonnaies reposera sur l’électricité tirée du solaire plutôt que de centrales polluantes.

D’après les estimations actuelles, le partenariat Ripple Nelnet permettra de diminuer l’impact carbone de l’entreprise de cryptomonnaie à raison de 1,5 tonnes de CO2 sur les 35 prochaines années. Et cela n’est qu’une estimation basse puisque Ripple compte bien se fournir de davantage de panneaux solaires à l’avenir afin que son activité soit neutre pour ce qui concerne son bilan carbone.

L’exemple du partenariat Ripple Nelnet

Les cryptomonnaies constituent les modes de paiement du futur. Et, précisément parce que ces cryptomonnaies sont incontournables, celles-ci se doivent de ne pas laisser un impact dommageable sur l’environnement. Aussi, Ripple envisage déjà l’avenir et souhaite ainsi laver les cryptomonnaies de cette image persistante d’activité polluante.

Il est vrai que le minage de cryptomonnaies requiert une énergie considérable pouvant entraîner des dégâts écologiques parfois démesurés. L’initiative de Ripple, si elle porte ses fruits, pourrait ainsi encourager les autres entreprises de cryptomonnaies de suivre son exemple.

Dès lors, les pouvoirs publics ainsi que les derniers récalcitrants à l’idée d’utiliser les cryptomonnaies n’auraient plus d’excuses pour ne pas s’en remettre à la blockchain. Si le Ripple produit beaucoup moins de carbone au cours de son activité, les investisseurs soucieux de l’environnement le privilégieront à toute autre cryptomonnaie.

En plus d’être une initiative écoresponsable, ce partenariat Ripple Nelnet pourrait en plus faire bondir les cours du XRP durant les mois, voire même les années à venir.

Crédit Photo : "G4C14 Ken Weber: Welcome & Introduction" by Games for Change is licensed under CC BY-ND 2.0